Gun Cake tome 1 de Maloria Cassis

gun-cake-tome-1-1054133.jpg

 

Auteur : Maloria Cassis

Auto-édité

Genre : New Romance

Nombre de pages : 270 pages

Disponible sur Amazon et Fnac

Format lu : ebook

Note personnelle : 19,5/20

 

 

 

 

Résumé : 

 

Lequel des deux rendra les armes en premier ?

Angela Alessi réalise enfin son rêve de petite fille en ouvrant sa pâtisserie à Centori. Elle souhaite oublier son passé et ne plus jamais se laisser dicter son comportement.

Adriano Alario, chef de la mafia locale, ne voit pas les choses sous cet angle, et compte bien la faire s’acquitter, comme tous les commerçants, de la taxe due à sa famille pour s’être installée sur son territoire.

Il éprouve cependant des difficultés à rester insensible à l’aplomb et à la force de caractère de sa nouvelle adversaire, laquelle a bien du mal à résister à son charme.

Entre les secrets d’Angela, les règles du milieu, les trahisons et les préjugés, comment trouver une place pour les sentiments ?

 

 

 

Extraits :

 

Extrait n°1 :

 

Elle ravale sa salive et pose la question qui lui brûle les lèvres d’une petite voix.

– Comment pouvez-vous le savoir ?

– J’ai des hommes partout dans les rues de Centori. Ils peuvent s’assurer que rien ne vous arrive de jour comme de nuit, lui indiquais-je, comme pour la rassurer.

– Pourquoi ai-je comme l’impression que c’est tout le contraire, que vos hommes sont justement ceux qui me font vivre un enfer, s’agace-t-elle, en prenant une voix assurée.

Cupcake sort les dents. Je suis habitué aux pleurs et je trouve que ça la rend diablement sexy de me tenir tête.

– Peut-être parce que vous avez un bon instinct, concédais-je avec un demi-sourire.

 

 

Extrait n°2 :

Je veux vivre le même amour que mes parents, puissant et sans condition. Celui qui devient plus fort au fur et à mesure des années et des épreuves. Celui qui vous fait oublier les autres femmes. Je veux qu’une femme m’aime pour tout ce que je suis. Pas uniquement parce que je suis le Chef du clan Alario et que je possède cette ville.

 

 

Extrait n°3 :

 

Alors que je m’apprête à fermer la porte d’entrée, l’homme de l’autre jour la pousse pour être certain que je le laisse entrer. Je ne me sens pas rassurée avec lui. Il a quelque chose dans son regard qui me met mal à l’aise. – La boutique est fermée, lui indiqué-je espérant qu’il s’en aille.

– Ça tombe bien, je ne viens pas pour acheter, me rétorque-t-il sèchement. Je crois que le grand chef s’est décidé à se présenter de manière officielle cette fois-ci.

 

 

Mon avis : 

 

Bonjour tout le monde, désolée pour le manque de post de chroniques de cette semaine, j’ai commencé mes examens et ça va être le rush jusqu’au 21 janvier. Donc mea culpa, je tiens à vous remercier quand même de venir voir mon blog même si je poste pas. 

 

Parlons de ma nouvelle lecture hors services presse, cette année, j’ai décidé d’éliminer le plus de livres possible de ma pal pour découvrir d’autres genres. De ce fait, j’ai commencé ce livre qui se partage en deux tomes uniques. Je suis assez déçue qu’il soit que en deux tomes car je trouve que l’histoire mérite d’être approfondie davantage.  J’ai commencé ma lecture avec un peu d’appréhension, dites-vous que j’avais pas lu le résumé et que la couverture m’a intrigué, que font des balles avec des cupcakes ? Du coup, rien que ce détail m’a donné envie de lire. 

Dans cette histoire, deux personnes dominent , il y a Angela et Adriano. Angela est une jeune femme attachante mais psychologiquement elle est brisée et vous comprendrez pourquoi en lisant son point de vue ! Ah oui parlons en des points de vues, ce qui est bien est que pour chaque chapitres, nous alternons le point de vue d’Angela ou d’Adriano. J’en reviens au second personnage Adriano, bon je vous avoue qu’au début, je le détestais parce que c’est le cliché type du chef de la mafia italienne, froid sans foi ni loi. Mais par la suite, j’ai commencé à être attendrie parce que la vie n’a pas été facile pour lui non plus. 

 

La plume de l’auteur est vraiment très agréable à lire et puis elle ajoute beaucoup de références qui sont actuelles ce qui m’a beaucoup plu. C’est entrainant enfin si vous aimez les histoires de mafioso.

 

Le seul point négatif bah c’est cette fin un abrupte, limite l’auteur a décidé de couper son histoire comme ça, franchement ça m’a frustrée…. Puis bon comme j’avais le tome 2 sous la main, je l’ai commencé.  

 

Cela dit mis à part c’est un bon premier tome pour une auteure qui je ne connaissait pas et qui en plus est auto-édité donc si vous aimez les histoires épicées et pleine de complot, vous avez frappé à la bonne porte.

J’attribue la note de 19,5/20 à ce livre qui a failli être un coup de coeur !

Publicités

2 commentaires sur « Gun Cake tome 1 de Maloria Cassis »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s